17 février 2016 ~ 0 Commentaire

A mon fils

A mon fils ,

 

Il est des choses dont je dois t’informer et je ne le ferais certainement pas lorsque je t’aurais en face de moi et je suis sûre que des oublis feront surface à ce moment .

 

Tu es entré dans un monde fait de mystères inexplorés au moment où je t’écris ces lignes et peu auront été découverts au moment où tu les liras , j’en suis certain,

 

Cela pour des raisons diverses et les plus importantes étant la paresse et la peur que chaque homme porte en lui. Il va falloir composer avec ces caractères délétères chez les autres mais avant tout chez toi .

 

Tu apprendras bien vite que le plus difficile sera de te contrôler et cela en premier lieu grâce à moi et ta mère.

En effet , tu seras le témoin habitué de comportements guidés par l’émotion ou le ressentiment non réfléchi face aux évènements ; la peur de l’avenir qui peut refaire surface de manière cyclique.Cela a de grande chance de nous envahir encore certaines fois en ta présence , et cela te servira de leçon pour ta propre évolution tu apprendras à te différencier de nous de la meilleur manière .

Il ne te faudra pas tomber dans l’âbime du rejet et du ressentiment à notre encontre, cela ne te servira à rien à part de te  ralentir dans ta propre évolution et dans ta compréhension du monde et de ta présence ici bas .

 

Sans vouloir tomber dans un discours spiritualiste de bas étage , tu sentiras dans tous les cas que tu es happé dans cette vie dont les événements se bousculent et se succèdent dans une course effrénée dont tu ne vois pas le sens et la cause.

 

Dans ces moments là isole toi dans ton fort intérieur , et écoute le silence que tu contiens en toi où que tu puisses te trouver.

Reviens sur ton enfance reviens sur tes souhaits premier pour les réaliser et pouvoir effacer ses souhaits de ton esprit avant qu’ils ne t’envahissent de regrets et se transforment en plaie ouverte.

Ne te laisse jamais envahir par la pensée d’autrui qui qu’il soit, mais questionne toujours toutes les situations dans les quelles tu te trouves et reviens dessus chaque soir :repense, revis, et à partir de là construit la suite des événements .

N’oublies pas que je serais toujours ton meilleur ami à travers les âges et que mes bras te seront toujours ouverts quels que soient tes actes.

Tu devras très vite comprendre que je suis fais de chairs et de sang tout  comme toi et que je ne suis qu’un compagnon de route sur le chemin de ton évolution et de ta quête quelle qu’elle soit .

Je tâcherai de faire de cette relation une chose sacrée et puissante qui prouvera la réalité de la force de l’Homme sur Terre.La puissance de la paix et du respect à travers les gestes et les mots que j’emploierai et ton égard et la justesse d’un esprit vif et ouvert dans les choses que je t’apprendrai et les expériences que nous partagerons.

Mais je ne peux y parvenir seul je ne suis pas un Dieu ou un marionnettiste qui sera la pour contrôler tes faits et gestes sous pretexte que je me serai occupé de ta propre faiblesse physique durant tes premieres années ….

Car comme un adage populaire ne cesse de le dire les premiers seront les deniers et les derniers seront les premiers ; je serai peut être le premier à t’aider mais sûrement le dernier à pouvoir le faire quand viendra le temps où tu auras cette responsabilité !et c’est là que tu décideras de l’épouser ou de t’en dévier .

Cela résultera de mon attitude envers toi et de la façon dont j’aurais chéris ta venue et embrassé ma propre responsabilitée.

Ne te laisse jamais dévier de ta propre voie par qui que ce soit ; que ta voie soit bonne ou mauvaise.

Car tu apprendras que la morale a été inventé pour dompter les esprits rebelles et pour qu’ils épousent le troupeau hagard et sans but de tes congénères.Construis ta propre morale basée sur tes expériences diurnes et nocturnes sur ta vie personelle et subjective.Car l’individu doit être placé au delà de tout le reste .N’oublie pas que tu es le début et la fin de ta propre expérience et que quoi qu’on t’en dise il n’y aucune autre vérité plus forte , pesante et puissante en ce monde.

Tu choisis et tu choisiras jusqu’au bout de ton experience .La seule chose que je puisse faire pour t’aider c’est de te montrer ce qui m’a déplu dans mon expérience ici et en discuter avec toi pour savoir si tu décides d’emprunter un chemin similaire au mien ou complétement à l’opposé.

Dans tous les cas notre relation a un intérêt incommensurable autant pour toi que pour moi.

Tu vas ouvrir par ta venue des dimensions inexplorées jusqu’ici, tu vas me donner un grand pouvoir que peu de gens arrivent à gérer à mon époque.Le pouvoir de composer avec un être qui ne connait rien aux codes humains et qui fera tout (du moins au début de sa vie) pour composer avec ce monde étrange.

Laisse moi être un guide borgne mais un guide pétri par la bonne volonté.

La vie est un flot continue de péripéties que tu ne contrôles pas quand bien mê,e tu tentes de le retenir .

Il ne faut surtout pas essayer de te battre avec des moyens humainement reconnus , ceux là sont insuffisants il te faudra piocher dans tes ressources intérieurs pour comprendre ton propre fonctionnement.

Il ne faut jamais que tu lâches prise , les sympathisants de cette vison de la vie n’ont jamais rien enduré d’aussi difficile que ce que tu est en train de vivre .Le but réel de ta venue est de pouvoir être maitre de ta propre mécanique.Cette dernière revêt trois formes que tu ressentiras par toi même : le physique ,l’intellect et l’émotionel .

Chaque forme n’est pas visible à l’oeil nu mais chacune est importante.Aucune n’est plus difficile que l’autre à contrôler mais chacune peut aider à comprendre le fonctionnement de l’autre.

Le contrôle de ton intellect c’est à dire la façon dont tu inerprétes ton rapport au monde fait que tu matérialises dans tes actes cette interprétation.Pour être en contôle de ton corps et de ton intellect n’oublie pas de ne pas laisser la mécanique prendre le dessus,c’est à partir de l’analyse de l’intellect que tu choisis à ce moment précis d’agir de telle ou telle manière ;Il ne faut pas laisser l’intellect et ton interprétation laisse s’écouler le flot sans que tu aies ton mot à dire .

Ne te résignes jamais face à l’ampleur de la tâche ; ces lignes peuvent paraîtres abstraites ou complétement irréalistes.Si c’est le cas c’est qu’elles sont justes et qu’elles t’ont touché .

L’écriture est le seul moyen de communiquer à travers les âges avec ses descendants pour qu’il retiennent les leçons que nou n’avons pas su appliquer. Ou en seras tu à 30 ans ?

Quelle sera ta vision de la vie et de la mort ? Aura-t-on changer ces mots pour d’autres ? Ferons nous encore une différence entre les deux concepts au moment où tu me liras ?

De nos jours un courant de pensée de plus en plus puissant se conforte à dire que cela n’est qu’un passage et que la vie et la mort font partie d’une seul et même boucle.Un anneau de moebius.Un sigle d’infini et d’éternel recommencement .
Je pense que cela n’est que foutaise pour se sentir irresponsable de ce que l’on est et fait et que cela nous berce dans l’illusion du vrai.
Au moment où je t’écris j’ai pris les deux voies :tenir bon coute que coute et lacher prise .
Aucune option ne fonctionne réellement.Les deux sont une pent e glissante vers la voie de la perdition pour toi et tout ton être.Laisse moi expliquer où je veux en venir.D’un côté résister aux attaques ou du moins ce que tu considères comme des attaques.Cela souvent au prix de ta santé physique et mentaleAu fur et à mesure que tu t’accroches tu commence à tenir à ce personnage que tu t’es crée de héros silencieux qui endure sans rien dire sans rien montrer à l’extérieur.Au final un jour ou l’autre tout ira à volo et cette armure ne te servira plus à rien.
C’est là que tu auras décider de lâcher prise et de faire confiance.A quoi tu ne sais pas mais un mouvement de vie de lancera vers ce rivage.

Lâcher prise alors tu te diras que cela sera enfin le repos du guerrier .Tu peux enfin te remmettre à la vie pour tous ces efforts durant toutes ces années.Et tu seras bercé pendant un temps assez court avant que l’on te refasse tomber sur la réalité et ton impuissance.
Donc que faire ? Rien , tiens toi entre l’un et l’autre tel un équilibriste et n’écoutes pas les papes de l’un ou l’autre des dogmes dont je t’ai parlé.

Tu n’as de maître que toi.

Spirituellement et physiquement , tu es ton seul maître.Personne ne doit outrepasser ses prérogatives envers toi .Si c’est le cas il ou elle a perdu d’avance et tu t’en rendras compte le temps passant.Tu n’es pas dans l’erreur car il n’y a pas d’erreur il n’y a que des chercheurs de v érité et des gens sans but.Mais les deux sont totalement perdus au jour où  je t ‘écris.

 

 

La chose la plus importante en réalité c’est l ‘amour mon ami.

Le problème c’est que dès que tu mettras les pieds ici tu seras balloté par les interprétations érronées de tes pairs et de soi disant gourou qui en sont revenu et viennent prêcher la bonne parole.Il ne faut surtout pas les écouter ils n’ont rien trouvé , seulement des ersatz de sentiments et de couleurs émotionnelles .Certains te diront de donner tout l’amour que tu peux d’autres de recevoir et d’accueillir cet amour des autres.Foutaises !!! comme si cela était un objet que l’on peut troquer ou échanger à sa guise ; foutaises je te dis ; de pures foutaises .Ceux là n’ont rien compris et se trouvet comme des coqs en pâtes qui ont trouvé le graal de leur être et de l’équilibre parfait en eux.Ils se mentent à eux mêmes.Ils ne savent pas et ne veulent pas savoir .Ils veulent des certitudes en se défendant d’en vouloir, ils veulent qu’on les regarde avec leurs réponses toutes faites et se servent des gens plus faibles et de leur s émotions meurtries pour leur ingérer un écran de fumée .Un écran de fumée sur la définition de l’amour , une goutte d’eau pour définir l’océan…

 

L’amour n’est rien l’amour ne se définit pas et tu pourras te débattre avec cette idée toute ta vie tu ne trouveras jamais de définition audible.A ce stade de mon existence je te livres ma vision de l’amour : c’est la vie dans ses mouvements les plus improbables , c’est violent et calme ; cela t’entraine dans les recoins de ta propre personne alors que tu n’étais pas capable de sentir la profondeur de ton propre être avant cela .C’est une énérgie qui te prend et qui te traverse sans te demander la permission et c’est un flux d’énérgie continue tantôt violent tan^tot paisible.Ce n’est pas apaisement c’est la vie , ce n’est pas paix mais vie et la vie est l’absence et la présence en même temps .Tu pourras au mieux voir cette force quand elle te traverse mais tu pouras difficilement la contrôler.Il faut comprendre ce qui se passe autour de toi et observer les erreurs que tous font face à cette énérgie .La masse du peuple , les gens , les passants, ce groupe hétéroclite ne se pose pas la question et absorbe comme il a toujours fais ce que les élites ou plutôt les dominants leur ont toujours présentés comme la réalité.De nos jours nous nous trouvons face au vécu de l’amour dans sa forme inférieur : l’exacérbation de la sexualité .

 

L’amour c’est le sexe.De là découle tout déséquilibre des rapports entre les hommes et les femmes  dans tous les domaines de leur vie .Je ne ferai pas d’analyse et de postulat linéaire sur l’avant et l’après.Cela serait pour moi une digréssion nostalgique inappropriée sur un temps hypothétique que je n’ai moi même pas vécu.

Le constat actuel à mon époque, c’est l’omniprésence du sexe jusau’aux conversqtions les plus intimes entre deux êtres

.Il faut comprendre cet homme et cette femme du bas peuple et l’observer et se regarder.Quel que soit son déguisement il est le même il ne pense qu’à cela même s’il s’en défend lui même.

Toute sa vie tourne autour de cet accouplement ultime, cette jouissance qui l’enlève de la pesanteur de l’espace temps

.Alors on en fait l’objet d’une tare médicale losrsqu’il le pratique trop avec trop de partenaire ou trop de manière auto suffisante.On le classe dans l’anormalité pour rassurer ses pairs de ne pas y penser autant ou du moins de ne pas matérilaiser autant leurs pensées.

On le soigne on le rend docile alors qu’il a touché le point sensible de toute existence humaine( même si c’est la représentation matérielle et inférieur de ce que nous sommes) .IL ou elle est hors cadre, hors jeux,ce n’est pas possible de s’exprimer .Alors des ramifications se mettent en place et les hors jeux restent en jeu mais selon leurs propres régles et créent d’autres plateformes pour se retrouver et  répandre  leurs comportements .

Dans le même temps la société bienséante ne cesse de bombarder littéralement la masse de cette hypersexualité tout en lui défendant d’aller trop loin dans la jouissance.

Ne te laisse jamais guider dans ta jouissance …

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journal des fous |
Pensées des bois |
Deutschmitmonique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sepenmots
| La poésie d'Emma
| Sam Leiv